Rêver à Québec :

Histoire
Urbanité
Poésie
Rêver à Québec

Avant d'exercer les tâches d'explorateur, de navigateur, de géographe, de scientifique, de naturaliste, d'ethnologue, Champlain était d'abord un rêveur...

Dès 1617, Champlain voit grand pour la petite bourgade de Québec, composée alors d'une poignée d'individus. Il songeait, il rêvait au développement d'une ville d'importance majeure, de la taille des grandes villes européennes.

Cette ville serait Ludovica, en l'honneur du roi Louis XIII et serait bâtie dans ce qu'on appele aujourd'hui la basse-ville...


Accueil

Recherche


Catégories dominantes
Samuel de Champlain

Montcalm: le Marquis et le quartier!

Frontenac: le Comte et le Château!

Cartier: le navigateur du XVIième!

Ancienne-Lorette
Beauport
Cap-Rouge
Charlesbourg
Duberger
Lebourgneuf
Les Saules
Limoilou
Loretteville
Neufchâtel
Saint-Augustin
Sainte-Foy
Saint-Roch
Saint-Sauveur
Sillery
Val-Bélair
Vieux-Québec

truc pour catégories dans Blogger!


Confidences...
...pour moi seul!
Musique d'atmosphère

Radio Deliro









Ringfield: la villa de carton
01 août 2006


Une ancienne villa anglaise existe toujours en plein coeur du quartier Limoilou!




Même si extérieurement, la villa Ringfield a perdu depuis longtemps son cachet d'antan, elle témoigne de la vogue des villas (Cataraqui, Bois de Coulonge, Maison Hamel-Bruneau, etc.) populaire chez les marchands anglais au XIXième siècle.

À sa construction en 1851, la villa était accessible au bout d'une longue allée bordée d'arbres, dans un domaine de 40 hectares, à l'est de la rivière Lairet.

Ce domaine est, en fait, une portion d'un plus vaste terrain nommé Smithville en l'honneur de son propriétaire Charles Smith. Lors du mariage de sa fille avec Georges Holmes Parke, Smith ampute cet immense territoire d'une partie qui portera désormais le nom de Ringfield ou Parkeville.




De style néo-classique, Ringfield a perdu depuis quelques uns de ses attraits extérieurs caractéristiques, telle que la galerie qui en faisait le tour. Devenue tour à tour maison de chambres et entrepôt d'une firme spécialisée dans les boîtes de carton, la villa abrite aujourd'hui le Centre communautaire Jean-Guy Drolet, au 1185 avenue La Sarre.


Tout à côté subsiste un colossal peuplier (?), peut-être le dernier survivant des beaux jours de l'allée monumentale!







Source principale: Limoilou à l'heure de la planification urbaine, Ville de Québec, 1987. Collection Les quartiers de Québec. pp. 9 et 24.
Serge Alain @ 19:28   -- Lien permanent --
4 Commentaire(s):
  • Le 02 août, 2006 14:22, Anonymous Anonyme a écrit:


    Serge, sur quelle rue a été pris cette photo ? Est-ce que ce serait sur la rue de la Ronde ?

    Lisette

     
  • Le 02 août, 2006 17:41, Blogger Serge Alain a écrit:


    Allo Lisette! C'est au 1185 avenue La Sarre.

     
  • Le 07 août, 2006 19:38, Anonymous Carol a écrit:


    Dommage que cete villa n'a pas été préservé, probablement durant les années modernisme, ou on jetait tas d'antiquités et autre choses du passé...

     
  • Le 07 août, 2006 20:00, Blogger Serge Alain a écrit:


    De fait, elle a été "préservée" mais peut-être pas restaurée à la manière de la Place Royale, disons!...

     
Publier un commentaire
<< Accueil
 
Donner à réfléchir

Sous certains aspects, Québec est une ville-dortoir: il fait bon y rêver.

Par son altitude, Québec est une ville aérienne où planer est un plaisir évident.

Avec son look souvent romantique, Québec peut aussi faire perdre la tête... ou stimuler l'imaginaire.

Billets récents
Archives
Blogues dignes de mention
RSS et référencement



BLOGGER
Top Blogues
BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
annuaire










© 2005 Ludovica Québec Template inspiré par Isnaini Dot Com
Tous les textes, photos et illustrations originaux sur le site Ludovica ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de l'auteur. Merci!