Rêver à Québec :

Histoire
Urbanité
Poésie
Rêver à Québec

Avant d'exercer les tâches d'explorateur, de navigateur, de géographe, de scientifique, de naturaliste, d'ethnologue, Champlain était d'abord un rêveur...

Dès 1617, Champlain voit grand pour la petite bourgade de Québec, composée alors d'une poignée d'individus. Il songeait, il rêvait au développement d'une ville d'importance majeure, de la taille des grandes villes européennes.

Cette ville serait Ludovica, en l'honneur du roi Louis XIII et serait bâtie dans ce qu'on appele aujourd'hui la basse-ville...


Accueil

Recherche


Catégories dominantes
Samuel de Champlain

Montcalm: le Marquis et le quartier!

Frontenac: le Comte et le Château!

Cartier: le navigateur du XVIième!

Ancienne-Lorette
Beauport
Cap-Rouge
Charlesbourg
Duberger
Lebourgneuf
Les Saules
Limoilou
Loretteville
Neufchâtel
Saint-Augustin
Sainte-Foy
Saint-Roch
Saint-Sauveur
Sillery
Val-Bélair
Vieux-Québec

truc pour catégories dans Blogger!


Confidences...
...pour moi seul!
Musique d'atmosphère

Radio Deliro









La Quete du Passage
08 mars 2006
Entre les années 1500 et 1700, le but ultime des explorateurs du Nouveau-Monde reste la découverte d'un passage plus court vers la Chine et les autres contrées d'Asie. Les épices, soies et métaux précieux excitaient la convoitise des rois et marchands de l'époque, tant était forte la demande pour ces produits en Europe.

En 1520, le portugais Ferdinand de Magellan contourne la Terre de feu, au sud de l'Argentine actuelle et trouve ainsi le premier passage. Avant lui, en 1502, Colomb découvre Panama mais aucun bateau ne traversera cet isthme avant l'inauguration du canal en 1914... Cependant, Français et Anglais notamment, sont convaincus qu'un passage via l'Atlantique Nord, forcément plus court pour eux, doit logiquement exister.

De ce point de vue, l'observation du parcours de ces explorateurs sur des cartes géographiques est particulièrement révélatrice. Or, Samuel de Champlain n'y a pas échappé, on est porté à l'oublier lorsqu'on veut célébrer l'anniversaire de tous les établissements qu'il a fondés ou reconnus en premier.



On imagine très bien ces petits navires de bois longer les littoraux, sans vraiment chercher un établissement durable, remonter toute rivière rencontrée, qui mènerait ultimement vers le Pacifique tant rêvé, reconnaître toute étendue d'eau plus vaste, interrogeant les Indiens qui les conduisaient sans doute sur toutes sortes de pistes prometteuses.




Ainsi que des pics-bois cherchant méticuleusement l'issue vers le centre de l'arbre...
Serge Alain @ 21:23   -- Lien permanent --
9 Commentaire(s):
  • Le 10 mars, 2006 10:16, Anonymous Gwenaëlle a écrit:


    "Enfin un blogue de Québec !", voilà ce que je me suis dis en lisant vos billets. En effet, je trouve aujourd'hui que la blogosphère est essentiellement que Montréalaise, donc urbaine aussi.

    Merci pour votre lien et votre petit mot sur mon blogue.

    Bien à vous et @ bientôt !

     
  • Le 10 mars, 2006 15:17, Blogger Serge Alain a écrit:


    Il en existe pourtant quelques uns!! D'autre part, comme la proportion de la population de Québec versus celle de Montréal se résume à un ratio de 1/5, cette "dominance" n'est pas très surprenante...

    À mon tour de vous remercier!

     
  • Le 10 mars, 2006 19:14, Anonymous Francois a écrit:


    On parle de Magellan ? Ça tombe bien : Magellan est aussi un blogue... et de Québec ;c)

     
  • Le 10 mars, 2006 19:50, Blogger Serge Alain a écrit:


    Ben oui, c'était presqu'un clin d'oeil de ma part en direction de ton site! Je dis "presque" parce que je n'ai pas fait exprès. Mais j'étais bien content que le nom d'un découvreur encourage à faire des découvertes sur les deux blogues de Québec que je suggère jusqu'à maintenant dans mes liens favoris...

    Bonne navigation à tous!

     
  • Le 21 mars, 2006 19:16, Blogger jacriver a écrit:


    Salut , je ne fais que passer pour tester ton nouveau Blog! (jaco)

     
  • Le 21 mars, 2006 19:26, Blogger jacriver a écrit:


    Bon , ca marche! (j'étais pas capable de m'inscrire sous le pseudo jaco)

    Ton blog me semble tres intéressant, surtout en prévision de Québec 2008!

    Je trouve qu'il est bien illustré...
    Ca promet!

     
  • Le 21 mars, 2006 20:00, Blogger Serge Alain a écrit:


    Merci Jaco et je suis honoré de ta participation à mon blogue!

    Pour les problèmes techniques, je ne t'ai pas répondu tout de suite car j'éprouve moi-même des problèmes parfois avec BlogSpot (ou Blogger, enfin cette créature avalée par le Géant Google l'an dernier!). Les géants sont généralement forts mais tellement grands qu'ils s'enfargent parfois dans leurs pas lents...

     
  • Le 21 mars, 2006 20:04, Blogger Serge Alain a écrit:


    N'oubliez pas de visiter mes jeunes (!) archives...

     
  • Le 21 mars, 2006 23:01, Blogger jacriver a écrit:


    "Or, Samuel de Champlain n'y a pas échappé, on est porté à l'oublier lorsqu'on veut célébrer l'anniversaire de tous les établissements qu'il a fondés ou reconnus en premier."

    A mon avis c'est le point le plus mal compris dans les festivités québec-2008.

    Comme si Champlain était venu a québec pour Québec...(les fêtes actuelles sont plutot orientés en ce sens)
    Québec est la porte d'entré d'un rêve!
    Son regard n'est pas vers Québec; il est vers l'intérieur des terres et des rivieres...il est au dela de québec!
    Concretement québec a beaucoup a voir avec le Canada, l'Amérique ou les amériques...et certains projets auraient du s'orienter dans ce sens!

     
Publier un commentaire
<< Accueil
 
Donner à réfléchir

Sous certains aspects, Québec est une ville-dortoir: il fait bon y rêver.

Par son altitude, Québec est une ville aérienne où planer est un plaisir évident.

Avec son look souvent romantique, Québec peut aussi faire perdre la tête... ou stimuler l'imaginaire.

Billets récents
Archives
Blogues dignes de mention
RSS et référencement



BLOGGER
Top Blogues
BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
annuaire










© 2005 Ludovica Québec Template inspiré par Isnaini Dot Com
Tous les textes, photos et illustrations originaux sur le site Ludovica ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de l'auteur. Merci!