Rêver à Québec :

Histoire
Urbanité
Poésie
Rêver à Québec

Avant d'exercer les tâches d'explorateur, de navigateur, de géographe, de scientifique, de naturaliste, d'ethnologue, Champlain était d'abord un rêveur...

Dès 1617, Champlain voit grand pour la petite bourgade de Québec, composée alors d'une poignée d'individus. Il songeait, il rêvait au développement d'une ville d'importance majeure, de la taille des grandes villes européennes.

Cette ville serait Ludovica, en l'honneur du roi Louis XIII et serait bâtie dans ce qu'on appele aujourd'hui la basse-ville...


Accueil

Recherche


Catégories dominantes
Samuel de Champlain

Montcalm: le Marquis et le quartier!

Frontenac: le Comte et le Château!

Cartier: le navigateur du XVIième!

Ancienne-Lorette
Beauport
Cap-Rouge
Charlesbourg
Duberger
Lebourgneuf
Les Saules
Limoilou
Loretteville
Neufchâtel
Saint-Augustin
Sainte-Foy
Saint-Roch
Saint-Sauveur
Sillery
Val-Bélair
Vieux-Québec

truc pour catégories dans Blogger!


Confidences...
...pour moi seul!
Musique d'atmosphère

Radio Deliro









Black Seminoles
29 août 2006


Après cet épisode de Cornelius mercenaire volontaire en Floride, il me faut faire une parenthèse sur les Indiens Séminoles jadis établis (en fuite) dans cette péninsule.

Je ne sais pas depuis très longtemps que quelques centaines d'esclaves noirs des états voisins se sont enfuis vers la Floride, où ils se sont ensuite alliés aux Indiens Séminoles.

Donc, aussi tôt qu'à la fin du XVIIième siècle, des esclaves noirs de Georgie et de Caroline du sud s'échappèrent vers la Floride où ils s'associèrent aux Indiens séminoles. Suite à trois guerres coloniales qui les opposèrent à l'armée américaine et des sauvages déportations qui en découlèrent, on les retrouve aujourd'hui en Oklahoma, au Texas, au Mexique et même aux Bahamas.


Plusieurs d'entre eux seraient originaires de la Sierra Leone et étaient alors connus sous le nom de Gullahs. On leur doit la culture du riz, dont ils connaissaient le secret (les États-Unis sont actuellement le onzième pays producteur de riz, ce qui n'est pas rien).Ils auraient conservé de leurs coutumes africaines: éléments de langue, musique, gastronomie, artisanat, etc. Ils adoptèrent des Séminoles les vêtements et autres rites, si bien que les unions matrimoniales aidant, ils finirent presque par former un peuple mixte.




Ainsi, il existe encore de nos jours des Séminoles blacks. Oui, je vous le donne en mille, certaines de ces communautés survivent elles-aussi grâce au jeu et à la vente de tabac. Mais ces activités ne peuvent faire oublier le drame de la Floride au XIXième siècle: une véritable traque à l'homme, qu'il soit rouge ou noir, dans les bois luxuriants de la Floride d'alors et les cultures de bananes ou de riz, abattu à vue et s'il daignait se rendre, transporté tel du bétail vers des contrées désertiques. Parce qu'à l'époque, les fours crématoires étaient sans doute jugés inhumains.




























Source 1

Source 2



Le parallèle peut aussi se faire avec cette chère Louisiane, royaume de la mixité en Amérique. On peut y rencontrer des Indiens noirs, des cajuns espagnols, des bluesmen blancs et de beaux enfants à la fine peau beige et aux yeux perçants, dont la mère parlait une forme de français!

Quel étrange mélange de races! Un afro-américain parlant acadien, on ne pourrait imaginer cela nulle part ailleurs.






















Serge Alain @ 19:49   -- Lien permanent --
4 Commentaire(s):
  • Le 30 août, 2006 11:08, Anonymous Hélène Dufour a écrit:


    Une belle maison de la haute-ville et son terrain sont en danger. Peut-être cela vous intéressera-t-il? Voici l'adresse du blog qui parle du problème. C'est moi qui l'administre. Sur les photos, regardez le travail dans la brique et la beauté du terrain.

    J'adore votre blog. Je vous l'ai déjà dit.

    Hélène

     
  • Le 30 août, 2006 20:05, Blogger Serge Alain a écrit:


    Merci encore Hélène.

    Très belle maison, en effet. Je n'ai pas compris dans quel but on y changerait le zonage et quel serait le nouveau zonage. Cette modification entrainerait une nouvelle vocation pour votre demeure? Voire une autorisation pour la démolir éventuellement?

    Si c'est le cas, ce serait plus que dommage. Vous êtes vous adressée aux médias pour les alerter de cette éventualité?

     
  • Le 30 août, 2006 20:48, Anonymous Hélène D. a écrit:


    Cette maison est située sur le bord des plaines coin de Bernières et Briand, près des serres des plaines. C'est l'ancien club du parti libéral du Québec qui a été vendu aux rédemptoristes puis revendu et revendu. Présentement, quelqu'un, bien branché, veut l'agrandir pour en faire une résidence de personnes âgées d'environ 30 chambres. Selon nos informations, le ministère des affaires culturelles ne l'a pas reconnu comme historique bien que situé dans un endroit dit historique mais il devrait donner certaines autorisations. Les dés semblent pipés. Nous avons demandé un référendum et nous surveillons les événements. Évidemment certains nous diront qu'encore une fois c'est «pas dans ma cour» mais je vous dirais que la cour est déjà pleine. Pas certain que des personnes âgées et malades peuvent vivre dans l'environnement du Kiosque Edwin-Bélanger, du bruit de l'entretien des plaines, etc. Du côté des résidents du quadrilataire, on soulève des problèmes de sécurité, de circulation, de bruit et de nombreux autres. On dirait que la haute-ville devient de plus en plus un lieu de résidence des personnes âgées alors que les activités environnantes sont faites pour des plus jeunes qui généralement n'ont pas le moyen d'y habiter. Dommage qu'on ne cherche pas à protéger certains beaux endroits. Non nous n'avons pas encore alerté les médias. Il faudra y penser. Merci d'avoir pris le temps de regarder le blog.

     
  • Le 30 août, 2006 21:02, Blogger Serge Alain a écrit:


    Voilà qui est un peu plus clair, merci.

    Je vais continuer à suivre vos pérégrinations via votre blogue mais personnellement, je ne pense pas être très utile, sinon de vous avoir permis de vous exprimer sur mon propre blogue. Aussi, je me permets d'en donner à tous l'URL exact parce que ce n'est pas tout l'monde qui aura compris qu'il fallait cliquer sur votre nom pour lire votre blogue...:


    http://avenuedebernieres.blogspot.com/


    Merci encore et surtout, bonne chance, ne lâchez surtout pas: les "bien branchés" ne gagnent pas forcément sans combattre...

     
Publier un commentaire
<< Accueil
 
Donner à réfléchir

Sous certains aspects, Québec est une ville-dortoir: il fait bon y rêver.

Par son altitude, Québec est une ville aérienne où planer est un plaisir évident.

Avec son look souvent romantique, Québec peut aussi faire perdre la tête... ou stimuler l'imaginaire.

Billets récents
Archives
Blogues dignes de mention
RSS et référencement



BLOGGER
Top Blogues
BlogueParade.com - Annuaire des Blogues francophones
annuaire










© 2005 Ludovica Québec Template inspiré par Isnaini Dot Com
Tous les textes, photos et illustrations originaux sur le site Ludovica ne peuvent être reproduits sans l'autorisation de l'auteur. Merci!